Justice en ligne

Envoyez-nous remarques, questions et points de vues sur la justice.

Certains termes du vocabulaire judiciaire vous paraissent compliqués ?

Notre rubrique Lexique vous aidera à mieux les comprendre.

Accéder au site Questions-justice.be
Du vécu de l’univers carcéral au théâtre : le chemin de Jean-Marc Mahy au théâtre national (« L’homme debout », du 2 au 7 octobre 2014)
le 2 octobre 2014

Du 2 au 7 octobre 2014, le théâtre national (www.theatrenational.be) présente un spectacle, conçu et joué par un ancien détenu au départ de son expérience carcérale : « L’homme debout ».

Voici comment le théâtre national présente ce spectacle :

« 36 ans, Jean-Marc Mahy commençait enfin sa vie en quittant la prison où il est entré à l’âge de 17 ans… Une urgence, viscérale. La parole, celle qui donne sans détour à voir le monde carcéral dans toute sa réalité, loin du stéréotype d’une prison qui ‘rend homme’.

Le texte, autrefois interprété seul en scène par Jean-Marc Mahy, regagne un nouveau souffle puisque celui-ci partage désormais le plateau avec le comédien Stéphane Pirard pour retracer en profondeur ses trois premières années passées en isolement. Ensemble, ils vont raconter avec force la vie en détention, la violence derrière les murs, la solitude et le temps perdu, les humiliations et l’oisiveté... Une nouvelle version de cette création « coup de poing » de Jean-Michel Van den Eeyden, qui depuis 2010 sillonne les routes et est désormais reconnue d’utilité publique par le ministère de la Culture.

L’intérêt de ce spectacle, au-delà des émotions contenues dans le jeu des acteurs, réside aussi dans la mise à distance de ceux-ci et dans un texte très bien construit qui donnent à l’ensemble une véritable tension dramatique.

Par ailleurs, cet Homme debout est une invitation à la réflexion sur notre État de droit, sur la prison comme première peine possible, sur la situation désastreuse de notre système carcéral. Avec, en arrière-plan, un questionnement quasi philosophique autour des notions de liberté et de dignité humaine. Autant de raisons, en tant que citoyen-spectateur, d’aller voir ou revoir cette performance théâtrale qui livre sans fard une réalité interpelante au niveau démocratique ».

Renseignements sur le site du théâtre national,cliquez ici. Le spectacle bénéficie d’un tarif unique de 5 € par place et les réservations ne peuvent être faites que par téléphone au 02/203.53.03 du mardi au samedi, de 11 h à 18 h.

« Concentré sur ses trois ans en isolement, son récit distille aussi des indices sur son enfance, la délinquance qui vire au crime, le rejet de sa famille, la vie après la prison. Avec un feu troublant dans le regard, Jean-Marc Mahy captive les spectateurs... » (Le Soir)

« Une grande leçon humaine, sociale, politique à méditer » (Le Figaro)

Votre point de vue (2 réactions)

  • Le 3 octobre 2014 à 12:03, par thierry Marchandise

    J’ai vu le spectacle plusieurs fois et participé à des débats à l’issue de celui-ci avec Jean-Marc Mahy face à des écoles. Les réactions des jeunes étaient impressionnantes car le message délivré est interpelant !

    La mise à distance que le nouveau spectacle crée mérite le détour...

    Il s’agit d’une oeuvre où tous les problèmes autour et alentour des questions pénitentiaires sont abordés avec un humanisme qui manque souvent chez les politiques.

    Thierry Marchandise.

  • Le 3 octobre 2014 à 10:02, par Christine

    Jean-Marc Mahy a "perdu" une grande partie de sa vie en prison. Pas si perdues que ça, ces années car en sortant, il met les bouchées doubles et avec une grande force de conviction, il veut éviter aux jeunes d’y entrer à leur tour. Il est charismatique. Puissant. Emouvant et impressionnant. Il devrait passer dans toutes les écoles !

Réagissez


Votre message
  • Les messages sont limités à 1500 caractères (espaces compris).

  • Quel est le résultat de l'opération quatre fois trois ? 
  • Je confirme mes engagements énoncés lors de ma première inscription et mon accord aux conditions d'intervention et d'utilisation relatives au site Justice-en-ligne.
Qui êtes-vous ?