Justice en ligne
« La loi des plus forts » (documentaire israélien sur les juges en territoires occupés) : projection-débat le 15 octobre 2014 de 18h à 21h à l’ULB
le 8 octobre 2014

Le premier film de cette année 2014-2015 s’intitule « La loi des plus forts », réalisé par Ra’anan Alexandrowicz et Liran Atzmor, et sera projeté le mercredi 15 octobre de 18 h à 21 h à l’Université libre de Bruxelles (faculté de droit – auditoire H1301 - avenue Héger, n° 2 – 1050 – Bruxelles).

Il s’agit d’un documentaire israélien sur les juges en territoires occupés. En voici le synopsis :

« Lorsqu’en 1967 Israël occupe la bande de Gaza et la Cisjordanie, il y instaure une administration et une législation spécifiques, sous contrôle de l’armée. Plutôt que d’appliquer le droit israélien à ces zones nouvellement conquises, hommes politiques et militaires bâtissent progressivement un système complexe de lois et d’ordonnances, guidés par une préoccupation principale : maintenir l’ordre. Plus de quarante ans après, cette législation est toujours en vigueur. Exemplaire dans sa forme et maintes fois primé, le documentaire interroge ses architectes – de vieux messieurs qui étaient autrefois procureurs ou présidents de cours martiales ou membres de la Haute Cour de justice israélienne.

Comment juger les Palestiniens, eux qui sont à la fois des ‘ennemis’ et des résidents de territoires officiellement israéliens ? Quels argumentaires juridiques ont jeté les bases de la colonisation ? Sans jamais occulter la dimension subjective et interprétative de leur travail de documentaristes, Ra’anan Alexandrowicz et Liran Atzmor démontrent avec gravité que le droit n’est pas neutre. Les entretiens, menés dans un décor minimaliste, dévoilent les arcanes d’une législation sur laquelle les citoyens israéliens ne sont que peu consultés et que les Palestiniens ressentent comme arbitraire et opaque. Avec en fil rouge une question cruciale et dérangeante : une occupation militaire est-elle compatible avec l’État de droit ? ».

La projection sera suivie d’un débat avec Anne LÉVY-MORELLE (réalisatrice de films), Paul MARTENS (président émérite de la Cour constitutionnelle) et François DUBUISSON (chargé de cours à l’ULB).

Renseignements : Centre de droit public de l’ULB - avenue F.D. Roosevelt, 50 (CP 137) - 1050 - Bruxelles – Tél. : 02/650.39.68 - cdp@ulb.ac.be.

Votre point de vue (1 réaction)

  • Le 10 octobre 2014 à 11:36, par Georges-Pierre TONNELIER

    Le droit international, d’une manière générale, se résume bien souvent, hélas, à l’application pure et dure de la loi du plus fort. Parfois, ce dernier tente de se vêtir des oripeaux de la démocratie et de la Justice, mais ne dit-on pas que l’habit ne fait pas le moine ?

    Georges-Pierre TONNELIER
    Juriste spécialisé en droit des nouvelles technologies

Réagissez


Votre message
  • Les messages sont limités à 1500 caractères (espaces compris).

  • Quel est le résultat de l'opération quatre fois trois ? 
  • Je confirme mes engagements énoncés lors de ma première inscription et mon accord aux conditions d'intervention et d'utilisation relatives au site Justice-en-ligne.
Qui êtes-vous ?