Justice en ligne

Envoyez-nous remarques, questions et points de vues sur la justice.

Certains termes du vocabulaire judiciaire vous paraissent compliqués ?

Notre rubrique Lexique vous aidera à mieux les comprendre.

Accéder au site Questions-justice.be

Les articles ci-dessous ont également été publiés dans ce dossier :

Une nouvelle édition du Guide du prisonnier vient de sortir de presse
par Manuel Lambert, le 20 juillet 2016

Après une première édition en 2002, le Guide du prisonnier 2016 vient de sortir de presse.

Présentation par Manuel Lambert, conseiller juridique de la Ligue des droits de l’Homme

L’origine du Guide du prisonnier est à trouver en France. C’est en effet la section française de l’Observatoire international des prisons qui a d’abord élaboré un guide français à destination des détenus.

L’idée a été reprise en Belgique par divers acteurs évoluant dans ou autour de la prison, parmi lesquels la Ligue des droits de l’Homme et la section belge de l’Observatoire international des prisons, ce qui a donné lieu à la publication d’un premier ouvrage en 2002, sous la direction d’experts en la matière (Ph. Mary, P. Charlier, M. Nève et P. Reynaert).

Aujourd’hui, ces mêmes acteurs, réunis au sein de la Ligue des droits de l’homme et de l’Observatoire international des prisons, ont décidé de rédiger un nouveau Guide du prisonnier, mis à jour et enrichi de nos expériences respectives, ainsi que de celles des premiers concernés : les détenus.

La nécessité d’un tel ouvrage est criante.

D’une part, même si les choses ont évolué dans un sens positif depuis la première publication en termes de réglementations, la législation pertinente reste vaste et complexe. Si une « loi de principes » est bien venue clarifier la situation juridique des détenus, celle-ci n’est que partiellement entrée en vigueur, tout d’abord, a déjà fait l’objet de plusieurs modifications, ensuite, et elle ne contient pas l’exhaustivité des réglementations qui s’appliquent aux détenus, enfin.

D’autre part, ces législations et réglementations sont peu accessibles aux détenus. En outre, l’écart entre le prescrit légal et l’application sur le terrain carcéral est parfois abyssal… Il est donc indispensable de proposer aux détenus un outil lisible et pratique qui leur permette d’avoir une idée plus précise des réalités juridiques et pratiques de leur détention.

Au final, l’objectif de ce type d’outil est de permettre au détenu, dans la mesure du possible, de devenir un acteur de sa détention plutôt que de se limiter à la subir, d’être un sujet de droit(s), plutôt qu’un objet de droit(s).

Le Guide a été écrit à de nombreuses mains. Les auteurs sont tous des praticiens du droit, de criminologie et/ou de la prison (avocats, juristes, membres de commission de surveillance, académiques, etc.). Leurs points communs est d’être membres de la Commission Prisons de la Ligue des droits de l’Homme ou de l’Observatoire international des prisons (ou des deux), d’être experts dans la matière qu’ils traitent et d’avoir un contact régulier, si pas quotidien, avec le monde carcéral.

Le Guide traite de manière quasi exhaustive des situations susceptibles de survenir en prison, depuis l’entrée jusqu’à la sortie, en passant par les relations avec la famille, le travail, la discipline, la santé, les possibilités de « sortie » anticipées (congés, surveillance électronique, etc.), etc. Le détenu y trouvera, dans un langage clair et accessible, des informations quant au droit existant, aux interlocuteurs compétents (ou non), aux procédures à intenter, aux réalités de terrain parfois éloignées des prescrits légaux…

Marie-Aude Beernaert, Philippe Mary et Marc Nève (dir.), Le Guide du Prisonnier en Belgique, Bruxelles, Éditions Luc Pire, 352 p., illustrations de Jacques Sandron, disponible auprès de l’éditeur, http://www.editionslucpire.be/2016/....

Votre point de vue (3 réactions)

Réagissez


Votre message
  • Les messages sont limités à 1500 caractères (espaces compris).

  • Quel est le résultat de l'opération quatre fois trois ? 
  • Je confirme mes engagements énoncés lors de ma première inscription et mon accord aux conditions d'intervention et d'utilisation relatives au site Justice-en-ligne.
Qui êtes-vous ?