Justice en ligne
 

Envoyez-nous remarques, questions et points de vues sur la justice.

Certains termes du vocabulaire judiciaire vous paraissent compliqués ?

Notre rubrique Lexique vous aidera à mieux les comprendre.

Accéder au site Questions-justice.be
Accueil > Dossiers d’actualité > La fronde des magistrats français
La fronde des magistrats français

Depuis plusieurs jours, après une déclaration du Président Nicolas Sarkozy mettant en cause la responsabilité de certains magistrats, nombre d’entre eux et d’autres acteurs de la Justice française expriment leur désaccord avec ces propos par diverses actions (grève, manifestation, etc.).

Justice-en-ligne tente d’expliquer l’origine de ce mouvement.

Gilles Lacan, avocat général à la Cour de cassation de France, commence par rappeler les faits. Simone Gaboriau, Présidente de chambre honoraire à la Cour d’appel de Paris, tente ensuite de décoder ce qui explique plus profondément l’expression du malaise des magistrats français.

par Simone Gaboriau, le 8 mars 2011
L’horreur de l’affaire criminelle qui a suscité la réaction du Président Sarkozy, elle-même à l’origine du mouvement de mécontentement des magistrats, dont il est question dans l’article de Gilles Lacan , n’a fait que mettre en lumière les graves difficultés de fonctionnement de la justice en France. Les réactions du monde judiciaire ne peuvent que raviver les éternelles questions du sens de la justice et du sens de la peine. Ainsi, malgré l’assurance de l’absence de poursuite contre les professionnels (...)
Lire la suite de l'article
par Gilles Lacan, le 21 février 2011
A l’origine, un acte criminel qui a choqué l’opinion : l’enlèvement et le meurtre d’une jeune femme à Pornic, près de Nantes, dont le corps a été retrouvé démembré quelques jours plus tard. L’auteur présumé des faits a été rapidement identifié : il s’agit d’une personne déjà plusieurs fois condamnée pour des actes de violence. Le président de la République, qui a fait de la lutte contre l’insécurité l’un des axes majeurs de sa politique, a largement commenté l’affaire, stigmatisant les dysfonctionnements supposés (...)
Lire la suite de l'article