Accueil > ... > Forum 3345

Les droits fondamentaux, une substance malléable pour le juge ? Propos sur la « dématérialisation » des droits fondamentaux

5 mars 2015, 10:28, par François

Illustration concrète dans l’actualité récente de cet excellent article : la Belgique s’est fait condamner pour avoir extradé Mr Trabelsi vers les USA, alors qu’il a été bien établi qu’il avait préparé des attentats meurtriers (on a même trouvé de quoi fabriquer de grandes quantités d’explosifs chez lui) contre des citoyens américains sur le sol européen....
Dans le contexte actuel de lutte contre le terrorisme, cette position de Strasbourg est à tout le moins du plus mauvais goût.
Si on peut comprendre le principe d’indépendance de la justice qui ne doit pas céder aux "passions" passagères populaires, ces mêmes juges doivent quand même comprendre que se positionner contre 99% - voire 100%- de l’opinion publique, même modérée, c’est "cracher dans la soupe" !
Ignorer délibérément que le public qui se sent trahi, à juste titre, est aussi leur employeur qui paye leurs salaires, c’est à long terme scier la branche sur laquelle ils sont assis...
Plus récemment, la libération conditionnelle de Mme Martin a également très largement choqué quasi 100% de l’opinion publique Belge, et ce d’autant plus qu’elle a renoncé à un héritage (maison) qui aurait permis d’indemniser substantiellement les parties civiles, et que manifester sa volonté d’indemniser les parties civiles fait partie des conditions "de base" de la libération conditionnelle avant la fin de la peine... Comprenne qui pourra : si la justice espère être crainte par son imprévisibilité, donc respectée, en prenant des décisions en opposition totale avec "le peuple" et le bon sens le plus élémentaire, c’est malheureusement l’inverse qui se produit...
Le véritable respect des institutions par les citoyens est avant tout un respect fait de compréhension mutuelle : ici, c’est totalement raté !
Les révolutions ou les dictatures ont toutes trouvé leur origine dans un trop grand clivage entre les représentants de l’état, dont la justice, et les citoyens : il n’y a pas que l’absurdité qui est en jeu, mais aussi le respect des citoyens pour leurs institutions... C’est grave !
Alors SVP, d’accord pour ériger les "droits de l’homme" en force absolue qui balayera tous les obstacles, mais quand même pas au détriment du bon sens "paysan" des braves gens qui est la première force qui maintient les droit de l’homme en place, "sur le terrain" !.... Désolé...

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document