Justice en ligne

Envoyez-nous remarques, questions et points de vues sur la justice.

Certains termes du vocabulaire judiciaire vous paraissent compliqués ?

Notre rubrique Lexique vous aidera à mieux les comprendre.

Accéder au site Questions-justice.be
Accueil > Dossiers d’actualité > Et la victime dans tout ça ?
Et la victime dans tout ça ?
par Gérard Lopez, le 3 février 2017
La place de la victime dans le procès pénal occupe les débats depuis de nombreuses années. Plus largement, c’est la place des victimes de faits les plus divers, à caractère pénal ou non, dans notre société qui est ainsi interrogée. Il existe une discipline des sciences humaines qui se penche sur ces questions : la victimologie. Gérard Lopez, psychiatre, coordinateur des diplômes universitaires de victimologie et de psychotraumatologie de l’Université Paris 5 et président de l’Institut de Victimologie (...)
Lire la suite de l'article
Dernière réaction le 5 février 2017
par Patricia Minsier, le 20 janvier 2017
Souvent, bien à tort, les droits de l’homme, lorsque l’on est en matière pénale, sont regardés comme venant au secours des délinquants. Comme s’il ne s’agissait pas, au travers de procès bien concrets, de veiller à ce que les droits de l’homme soient respectés pour tous et mettre chacun à l’abri d’attitudes abusives de la part des pouvoirs ! Mais, de manière plus parlante encore, un récent arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme, Kitanovska et autres c. « L’ex-République yougoslave de Macédoine », (...)
Lire la suite de l'article
Dernière réaction le 21 janvier 2017
par Réginald de Béco, le 27 janvier 2012
En réaction à l’article de Michel Claise, « La victime confrontée à l’auteur de l’infraction : quelle place pour quelle fonction du procès pénal ? », un internaute, visiteur de notre site, écrit notamment ceci : « L’adage ‘Il vaut mieux dix coupables en liberté qu’un innocent en prison’ est à remplacer par ‘Il vaut mieux un innocent en prison que dix nouvelles victimes de dix coupables libérés à mauvais escient’. Les faits les plus graves (par exemple meurtre crapuleux de sang froid) devraient conduire à une (...)
Lire la suite de l'article
Dernière réaction le 27 janvier 2012
par Michel Claise, le 16 juin 2011
Il ne se passe pas de jour ou de semaine, en ce compris parmi les réactions des internautes sur notre site , sans qu’une mesure prise à l’égard d’un prévenu, d’un inculpé, voire d’un condamné ne suscite une réaction d’étonnement ou de révolte, opposant les droits ou les intérêts de ces personnes aux droits ou aux intérêts des victimes des actes commis par ces dernières. Comme si tout cela devait s’analyser en termes d’opposition des droits ou des intérêts des uns et des autres. Les réactions à la récente (...)
Lire la suite de l'article
Dernière réaction le 9 janvier 2012