Un mémorandum de « repentir » est conclu entre le parquet et l’un des inculpés du Qatargate : de quoi s’agit-il ?

19 janvier 2023

L’ancien député européen Pier Antonio Panzeri, arrêté par la justice belge, est accusé de participation à une organisation criminelle, de blanchiment d’argent et de corruption dans le cadre de l’affaire dite du Qatargate.
Le 17 janvier 2023, par un « mémorandum » conclu avec le parquet, il s’est engagé à collaborer avec la justice : il est devenu un « repenti ».
Mais de quoi s’agit-il ?
Justice-en-ligne a consacré, le 11 décembre 2018, un article à ce système dit des « repentis » sous la plume de Marie-Aude Beernaert, professeure à l’Université catholique de Louvain : « ‘Repentir’ en matière pénale : la ‘balance’, symbole de justice ? ».
Il y est renvoyé.

Mots-clés associés à cet article : Dénonciation, Procès équitable, Égalité des armes, Qatargate, Repentance, Repenti,

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document

Avec le soutien de la Caisse de prévoyance des avocats, des huissiers de justice et des autres indépendants
Pour placer ici votre logo, contactez-nous