Justice en ligne
La procédure de plainte d’un justiciable mettant en cause un avocat – Le devoir de loyauté de l’avocat
par Pierre Corvilain, le 23 décembre 2009

L’une de nos internautes fait état de difficultés rencontrées avec son avocat, au sujet duquel elle s’est plainte auprès du bâtonnier. Comme celui-ci a estimé ne pas devoir poursuivre l’avocat sur le plan disciplinaire, notre correspondante s’interroge. Elle se demande aussi quelle est la portée de la règle déontologique selon laquelle l’avocat ne peut plaider le contraire de ce qu’il sait.

Nous avons demandé à Pierre Corvilain, ancien président de l’Ordre des barreaux francophones et germanophone (O.B.F.G.), de nous éclairer.

1. La question posée par cet internaute est relative aux plaintes concernant des avocats introduites auprès du bâtonnier de leur Ordre.

Il ne m’appartient évidemment pas d’exprimer une opinion sur l’affaire qui donne lieu à la question posée, à défaut de connaître le dossier.

Il convient d’abord de rappeler que, pour être recevables, les plaintes sont introduites par écrit, doivent être signées et datées et contenir l’identité complète du plaignant. A partir du moment où une plainte répond à ces conditions, le bâtonnier procède à une enquête qu’il mène lui-même ou à laquelle il fait procéder par l’enquêteur qu’il désigne, lui aussi avocat. Le plaignant et l’avocat concerné sont informés par écrit de l’ouverture de l’enquête. Le plaignant a le droit d’être entendu pendant l’enquête. Ses déclarations sont consignées dans un procès-verbal dont il peut demander une copie.

A l’issue de l’enquête, si le bâtonnier estime que la plainte est non recevable, non fondée ou présente un caractère véniel, il en informe le plaignant et l’avocat par écrit.

C’est apparemment ce qui a été fait dans le cas d’espèce.

Le plaignant peut contester la décision dans un délai de trois mois, par lettre recommandée à la poste adressée au président du conseil de discipline (65, avenue de la Toison d’Or à 1060 Bruxelles, si l’avocat en question appartient à l’Ordre français des avocats du barreau de Bruxelles).

Ce n’est donc pas, dans les affaires disciplinaires, le conseil de l’Ordre qui peut être saisi d’un recours du plaignant, mais bien le président du conseil de discipline. Celui-ci peut soit confirmer la décision du bâtonnier, soit décider de mesures d’instruction complémentaires, soit encore décider que l’avocat doit comparaître devant le conseil de discipline.

La décision du président du conseil de discipline est notifiée au bâtonnier, à l’avocat et au plaignant. Cette décision n’est susceptible d’aucun recours.

2. Quant au fait qu’un avocat ne peut plaider le contraire de ce qu’il sait, c’est l’application du devoir de loyauté qui est un des fondements de la profession d’avocat. Le serment qu’il prête lui fait obligation de ne pas défendre une cause qu’il sait ne pas être juste. Un avocat ne pourra donc, dans des affaires civiles, contester un fait que son client a reconnu, même sous le couvert du secret professionnel. Loyauté et indépendance sont ainsi liées : l’avocat n’est pas aux ordres de son client et se doit de refuser toute intervention qui lui ferait méconnaître son devoir de loyauté. Ces obligations peuvent aller jusqu’à contraindre l’avocat à mettre fin à son intervention si son client ne se range pas à son avis.

3. Enfin, il convient également de souligner que l’avocat contre lequel une plainte a été déposée a un devoir de sincérité à l’égard de son bâtonnier et de l’enquêteur éventuellement désigné par celui-ci. Les confidences qu’il pourrait être amené à faire à ces derniers ne pourront être portées à la connaissance du plaignant. Celui-ci ne pourra jamais faire état, dans une procédure pénale, civile ou administrative, de l’existence ou d’éléments d’une procédure disciplinaire (article 477 du Code judiciaire).

Votre point de vue (27 réactions)

  • Le 19 novembre 2016 à 10:44, par ketch

    hello vous toutes et tous, en faisant une recherche je suis tombé sur cette page, c’est vrai qu’il faut avoir les nerfs solides pour accepter’’ les droits’’ que s’autorisent les avocats à l’encontre de la déontologie et applications des décisions de justice.
    en ce qui concerne les décisions de justice : alors que je sois défendu par une avocate :2012 trois décisions de justice . les avocats discutent sans cesse sans aucune avancé concrète du dossier. 2015 je suis obligé de faire appel à un huissier à deux reprises pour pouvoir faire faire appliquer les décisions de justice. à quoi servent les avocats. refus totale d’appliquer ces décisions dans le but d’avantager la partie adverse. aujourdhui encore deux de ces décisions de justice sont d’application et rien......j’ai contacté le bâtonnier du barreaux responsable de ma province.
    en ce qui concerne la gestion, mon avocate me confirme, à quatre reprises depuis 2012,par écrit que mes droits sont reconnu et contacte la partie adverse avec sommation de paiement ,sous quinze jours, sous peine d’application par huissier. devinez quoi, aujourd’hui le huissier n’a jamais été contacté par mon avocate, ce délai était inscrit dans son référencié.
    l’avocat de la partie adverse me demande de partager des frais avec la partie adverse en 2012 avec arriéré 2011, aucun soucis, je reconnais le partage égalitaire de ces factures comme me le demande la partie adverse et son avocate. je fais moi aussi parvenir des factures à partage égalitaire. preuve à l’appui, mon avocate transmet à la partie adverse/ ma conclusion les deux parties et les avocats ont reconnu le droit de partage de toutes factures justifiées.aujourd’hui fin 2016 , je vous laisse deviné ? les avocats refusent d’appliquer le droit du partage égalitaire que eux m’ont informé de l’existence de ce droit. COMMENT DES AVOCATS PEUVENT RECONNAÎTRE L’EXISTENCE D’UN DROIT , RECONNAITRE LA VALIDITÉ DES PIÈCES DANS CE DOSSIER ET ENSUITE REFUSER D’APPLIQUER CE DROIT SOUS PRÉTEXTE QUE LE NOMBRE DE FACTURE DONT JE DISPOSE EST PLUS ÉLEVÉ QUE LA PARTIE ADVERSE.
    LES AVOCATS PRENNENT EN COMPTE DES FRAIS QUE LA PARTIE ADVERSE DIT AVOIR ASSUMER SANS AUCUNE PREUVE, SANS AUCUN TICKET, DÉONTOLOGIE DE MON CUL...... AUJOURD’HUI LES AVOCATS REFUSE D’APPLIQUER CE DROIT QUE EUX M ONT PROPOSE EN 2012 POUR AVANTAGER LA PARTIE ADVERSE.
    la gestion de mon dossier n’est que mensonge , manipulation et arrangement entre avocat. mon dossier complet de plainte comprend quatre-vingt pages. depuis 2012 mon dossier n’a connu qu’une seule avancé concrété, c’est l’intervention du huissier que j’ai déjà ordonné à deux reprises.

    mon dossier est un dossier banal, trois décisions de justice à appliquer et droit aux partage égalitaire, en cinq ans , rien n’a été réglé, comment font ils avec des dossiers plus complexes ? ils mettent vingt-cinq ans pour les gérer ? et on ose prétendre que la justice va mal, mon dossier aurait du être conclu en deux ans maxi.

    ma conclusion : pouvez-vous vous rappeler le slogan :un avocat c’est quelqu’un qui faut voir avant pour éviter les ennuis après. je me relie:un avocat c’est quelqu’un qui faut voir avant pour éviter les ennuis après. je me rerelie : un avocat c’est quelqu’un qui faut voir avant pour éviter les ennuis après. je me rererelie:un avocat c’est quelqu’un qui faut voir avant pour éviter les ennuis après.
    désolé mais je comprend toujours pas.......

    messieurs et mesdames , avocat et avocats, ne vous étonnez pas si le public émet à votre encontre dans certains cas,de la rancœurs, de la haine, des propos quelquefois injurieux.

    messieurs et mesdames, homme et femme, vous souhaitent de puiser dans vos ressources la force nécessaire et au combien épuisante , pour faire face à ces situations dénigrantes pour certains et favorisantes pour d’autres.

    • Le 24 décembre 2016 à 12:20, par MARC HAHN

      Bonjour,
      Vous pouvez me répondre à l’adresse 1958mha@gmail.com

      Monsieur ou Madame et toutes les personnes qui pensent comme nous.

      C’est un véritable scandale. L’ordre des avocats me donne l’impression de protéger l’avocate que j’attaque pour menaces écrites (je viens de porter plainte à la police). Cette dernière a utilisé des documents que sa cliente à volé chez moi. Elle sait que ce sont des pièces volées. J’ai demandé en audience au juge de demander comment cette avocate et sa cliente avaient les pièces volées en leur possession ? Le juge a fait mine de ne pas entendre ! Jugement rendu donc sur des pièces illicites. Cette avocate a aussi élaboré son dossier sur des dires non vérifiés, résultat elle a plaidé sur des mensonges. Les juges n’ont pas vérifiés. Cette avocate et sa cliente ont aussi verbalement admis travailler au noir et avoir entre 700 à 800€ par mois ceci encore une fois devant les juges. Résultat, aucune trace dans la décision du juge. Tous les représentants de la justice ont plongé leur nez en-dessous de leur bureau pour ne pas entendre. Je vis cela depuis 7 ans et toujours que des abérations. Des mensonges, et des dénis. J’en est ras le bol. Qui peut me sortir de cette galère. Je suis de plus en plus convaincu qu’il s’agit d’un autre monde. Tous ces gens se tiennent entre eux car ils sont persuadés faire partie d’une élite et que nous ne sommes que de la Merde. Au dessus d’eux il n’y a même pas Dieux. Quelle bordel cette belgique. J’ai honte. Existe t il un rassemblement de gens qui vivent la même chose et qui ont trouvé une solution. Je ne pense pas car sinon cela ce saurait.
      Bien cordialement en espérant que quelqu’un lira ceci.
      MHA

      • Le 25 décembre 2016 à 21:43, par Sylvie

        Bonsoir, je vous réponds ici et demande si c’est la peine d’écrire au bâtonnier pour se plaindre, d’après ce que je lis sur ce forum j’ai bien l’impression que non. J’en ai menacé mon avocate qui a l’air de s’en fiche complètement, vers qui se tourner pour faire avancer un dossier ? La corruption et le je-m’en foutisme, voila à quoi sont payés ceux qui sont sensés nous défendre, on n’a plus qu’à crever dans la misère... C’est révoltant. Comme je n’ai pas ma langue dans ma poche, je lui ai dit ses 4 vérités à cause du ras le bol, du coup elle ne répond plus à mes appels, et mon dossier fait du sur-place.

    • Le 30 novembre 2016 à 13:21, par Nadine Goossens

      Je refais escale sur cette page. Pour moi non plus rien ne s’améliore. La procédure et ses recours poursuivent leur lente détérioration en 2016 malgré les recommandations du Collège des Procureurs Généraux aux Parquets. Des Institutions corrompues dans un Etat voyou.

      http://m.levif.be/actualite/belgique/la-lutte-contre-la-corruption-priorite-numero-un-de-la-justice/article-normal-432823.html
      http://www.rtbf.be/info/belgique/dossier/gouvernement-michel/detail_la-lutte-contre-la-corruption-priorite-numero-un-de-la-justice?id=9131942#comments

  • Le 9 novembre 2016 à 19:42, par Béa

    Je refais un simple passage pour voir si certains d’entres nous ont pu avancer...... Mais NON.... La justice Belge est pourrie, les avocats ont tout les droits, y compris celui de vous enfoncer plus encore. Les Bâtonniers, perçoivent un salaire, alors que nous avons tous pu le constater, ils ne servent à rien... "Les loups ne se mangent pas entre eux"... Les conseils de l’ordre des avocats sert juste à vous faire croire qu’ils vont vous aider, mais là aussi c’est une pure arnaque, ils vous font juste perdre du temps en plus.... Ce site est comme pour tout dans la justice un passe temps ou l’on espèrent trouver de l’aide, obtenir une réponse, savoir vers ou se diriger, mais non la justice est un labyrinthe qui vous ballade jusqu’à ce que que les délais soient dépassés et que vous ne puissiez plus rien faire.... L’aide juridique, trop marrant celle là, elle laisse croire aux plus démunis qu’ils seront défendus.... Le peuple paye ces rapaces qui encaissent l’argent mais vous enfonce au plus profond, sur le compte de la société... Moi, cette fois-ci je contacte les médias, je lance une page FB et ne vais pas me gêner de citer les noms des pourris dans la justice, preuve à l’appui puisque mon dossier en contient assez aujourd’hui pour me lancer. Qu’on ne viennent plus me dire que je harcèle les avocats que je citerai, étant donné qu’ils sont fier de leur manière de procéder et que la justice accepte qu’ils enfoncent leurs clients et qu’ils encaissent l’argent du contribuables sans offrir la défense qui logiquement est prévue pour cela... J’estime que je ne leurs nuirais pas vu que pour eux tous, c’est une manière normale de travailler dans le monde judiciaire. Dès que j’aurai mis ça au point je viendrai vous laisser le liens afin que vous puissiez comme moi faire savoir quel sont les pourritures qui nous ont manipulé pour se faire du fric gagné d’une manière franchement malhonnête. J’en conclu aujourd’hui que la justice est on ne peut plus malhonnête et que ceux qui sont sensé faire respecter les lois et donner une défense sérieuse sont incapable de le faire.... Je reviens d’ici peu.... Merci a ce site qui fait apparemment partie de la JUSTICE et qui n’a jusqu’à présent aider personne ni diriger aucune personne vers un service COMPÉTENT... Il n’y en a probablement pas dans la justice Belge....

  • Le 30 octobre 2016 à 10:24, par LordMichel

    Bonjour, a tous.
    Je suis comme la plupart de vous une victime de la Justice.
    Etre victime de la justice, c’est déja étrange.
    Mon problème a débuté en 2005, a cause d’une antenne parabolique placée sur le toit de mon immeuble ( qui était inhabité ) un inspecteur de police ( excusez du peut ), a fait un rapport qu’il soupsonnait que je détenais un téléviseur.
    Sans me demander une explication, la radio Télé Redevance a procédé à la taxation d’office.
    J’ai répondu très vite à cette accusation, en leurs confirmant que je n’avais pas de TV.
    Je me suis retrouvé face à des gens qui se prennent pour le centre du monde.
    Le Gestapotiste de la RTR n’est plus a démontrer.
    Comme je ne suis pas un naif, je n’ai rien payé.

    • Le 30 octobre 2016 à 12:05, par LordMichel

      Suite de mon message RTR.
      En 2010 je recois un courrier de Huissier de Justice, me réclamant des sommes exorbitantes.
      Là je décide de prendre un avocat est d’attaqués ces gredins en Justice.
      Et là tout tourne dans la magouille.
      Il y eu copinage entre les avocats et le juge qui a rendu le jugement devait ivre.
      Si cela vous interressent , je veux bien vous envoyer, les dossiers que j’ai formés.
      Cette fois je ne prends plus d’Avocats, ceux qui ont participés à cette farce de Justice, vont devoir me dédomager, ou il devrons répondre de leurs méfaits devant leurs supérieurs, mais surtout devant la presse, car ces dossiers sont une véritables bombe, qui changera à jamais la manière dont le contribuable voit la Justice.

  • Le 16 octobre 2016 à 11:04, par Solange

    Je souhaiterais également rejoindre ou créer une association de défense pour les victimes de la "justice Belge" Qui peut me renseigner à ce sujet ? Merci d’avance
    https://www.facebook.com/Victimes-davocats-sans-d%C3%A9ontologie-1647464215565939/

    • Le 9 novembre 2016 à 18:54, par Béa

      Je vous suis si vous vous lancer dans ce projet..... Je suis dégoûtée de la justice en Belgique...

    • Le 18 octobre 2016 à 16:45, par Nadine Goossens

      Mes recherches dans ce domaine n’ont pas abouti.
      Après avoir lu "La corruption de la justice" de George Van Mellaert , ancien avocat, l’état des lieux est extrêmement inquiétant..

      Ces jongleurs de verbes, illusionnistes de théâtre, procèdent comme s’ils étaient assurés que rien ne sera jamais tenté contre eux.

      Peut-on imaginer que ces pratiques inadmissibles, à défaut d’être banalement consacrées, retiendraiet l’intérêt d’un média qui révélerait le malaise du justiciable ?

  • Le 27 septembre 2016 à 09:50, par Beatrice

    Je suis surprise de voir que la plainte doit être déposée devant le bâtonnier en cas de faute professionnel.... Moi, le bâtonnier a conclu dans son dernier courrier qu’il m’adressait qu’en cas de faute professionnelle, ce n’était plus de son ressort... J’ai donc déposée une nouvelle plainte devant le conseil de discipline, qui a accepté ma plainte et au bout d’un an me fait savoir que les fautes professionnelles ne sont également pas son ressort... Mais personnes ne sait ou ne veut me dire ce que je dois faire..... Je n’ai plus aucune confiance dans la justice Belge...

  • Le 11 août 2016 à 14:45, par Qanoune

    Bonjour à tous,

    Je viens de lire les post et ne suis étonnée de rien. La Belgique est un Etat de droit, en théorie seulement.
    Je sais de source sûre que les pots-de-vin sont monnaie courante en Belgique (entre avocats, entre avocats et magistrats).

    Créons une association. Qui veut suivre ?

    • Le 5 octobre 2016 à 00:46, par Béa

      Moi, je vous suis de suite.....Sans aucune hésitation...
      La justice Belge me déçoit de plus en plus et je n’ai plus du tout confiance en elle. Vu que mon avocat a tjrs refuser de m’expliquer certaines choses dans mon dossier, qu’il n’a rien fait pour me défendre, et que la justice accepte que celui-ci ne me donne aucune explication, je suis bien décider à me battre jusqu’au bout pour comprendre pourquoi mon avocat a accepté de m’aider et n’a rien fait par la suite en me laissant croire qu’il gérait bien mon dossier, si la justice continue a ignorer toutes mes démarches, je contacterai les médias et réseaux sociaux pour que les gens sachent comment fonctionne la justice Belge, pour que chacun puisse s’exprimer et faire savoir que la justice n’est pas "juste"..... Je laisse une dernière chance, après, je crée un groupe sur FB pour commencer et j’envoie mon dossier aux médias. Mais je n’abandonnerai jamais....

      • Le 6 octobre 2016 à 19:53, par Danielle

        Bonjour,

        Et bien je suis avec vous. Comment puis-je vous joindre ?
        Vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez à ma requête, veuillez accepter, ma considération distinguée.

        Danielle

        • Le 16 octobre 2016 à 11:17, par Chris

          Cela m’intéresserait aussi. Comment peut-on procéder pour créer ou rejoindre un tel collectif ? Merci

    • Le 27 septembre 2016 à 14:34, par fabienne

      moi, je n en peu plus car effectivement, la belgique n est plus ou n’est pas un etat de droit. a qui peut on se plaindre des escrocs avocats qui sont en conflit d interet ?

      c est du sadisme purement et simplement

  • Le 22 juillet 2016 à 20:06, par Rene1701

    En 2013, je m’adresse à un avocat spécialisé(?) pour un crédit hypothécaire branche 23 (une arnaque)... Je souhaite savoir s’il était raisonnable d’entamer une procédure avec les frais qui en découleront. Il m’assure que le dossier est suffisamment "lourd" et a toutes ses chances en justice mais qu’il va d’abord faire une proposition confidentielle à la banque. Je découvre à la première facture que ses honoraires sont facturés au tarif horaire(!). Suite au refus de la banque d’arrangement à l’amiable,je l’informe que je ne veux pas continuer la transaction,ce qu’il ignore. Je fournis une preuve qu’il ne veut pas utiliser,un article européen sur protection du consommateur qui ne l’est pas davantage...Je passe devant le tribunal néerlandophone deux ans plus tard (parce le courtier se trouve en Flandre) après avoir déjà payé plus de 10000 euros d’honoraires et je me trouve totalement déboutée avec plus de 2 ans de perte de loyers-intérêts, les honoraires et les 2 indemnités de procédures soit plus de 30000 euros sans compter les 100000 euros d’intérêts versés à la banque sans amortissement ! (j’ai loué ma maison à la banque durant 12 ans !) Lors du debriefing,il me conseille d’accepter le jugement parce que la juge n’a pas laissé une petite opportunité de me pourvoir en appel, le jugement est bien "ficelé" ! Il me conseille d’accepter le jugement pour "éviter" deux significations soit 2x400 euros(il s’inquiète pour 800 euros) !Je subodore que des accords ont été passés ! Lorsque je demande plus d’informations, il me répond qu’il est connu que les juges flamands sont "pro-banques" !!! Pourquoi a t’il accepté mon dossier en 2013 ?!! Il savait donc dès le départ que mes chances étaient nulles !!! En plus du crédit hypothécaire que je dois rembourser dans son intégralité après 12 ans de paiements,je me sens arnaquée par celui qui aurait dû me défendre !!! Quand je lui écris pour lui dire que je ne suis pas d’accord de payer sa dernière tranche d’honoraires, il me propose un paiement étalé... je souhaiterais exposer mon cas au bâtonnier mais je doute fort que cela ne soit peine perdue... les loups ne se mangent pas entre eux !

  • Le 22 juin 2016 à 14:28, par Myriam clement

    Bonjour ! J’ai moi-même été victime d’une avocate peu scrupuleuse ! J étais dans un moment de faiblesse psy en HP et on m’à conseillé d’accepter une administration provisoire afin de m’aider à après certaines dettes ; 1 an de suivi pourquoi ? RIEN ! elle ne répondait pas aux courriers des creanciers, elles n’à jamais pris aucun arrangements pour plan d’apurement. Elle ne me tenait au courant de rien et ne répondait jamais à mes appels ! Finalement J ai repris ma vie en main ; travail et demandé l’arrêt de cette administration. Résultat ses frais s’élèvent à + de 2000€ et je suis tjs couverte de dettes ! Aucun moyen de savoir ce qu elle a fait pendant 1 an (à part payer mon loyer chose que je faisais déjà et payer des factures en retard en + !!!! C’est honteux je suis pire qu’avant mtn et la juge a approuvé ses frais !!!! La justice me dégoûte profondement !!!

    • Le 5 octobre 2016 à 00:49, par Béa

      Et je suppose que cet avocat ne recevra aucune sanction.... Nous nous retrouvons tous dans la même situation avec bien plus de soucis après avoir mis notre dossier dans les mains d’un avocat.

  • Le 27 août 2015 à 17:25, par Podemos belgium

    La seule solution est de supprimer le contrôle par ses pairs. Seul un contrôle hors " amis des amis" pourra redorer le blason de la profession. C’est aussi valable pour d’autres ordres.
    Il n’y a aucune raison pour que l’art 1382 du cc ne s’applique pas aux avocats de manière directe.
    Même entre avocats en conflit il y a rarement de sanction.... Il suffirait sans doute d’appliquer les règles de déontologie via un tribunal...d’une autre zone pour éviter les éventuelles collusions.
    Pour le reste c’est beaucoup de mots pour peu de résultats. Le droit est auservice du citoyen pas l’inverse....

  • Le 13 avril 2015 à 21:11

    LA remise en cause d’un avocat ou d’un travailleur du barreau de Bruxelles fini un jour ou l’autre par couter très très cher.

    Si la seule option qu’il vous reste après avoir subi un grave dommage en Belgique c’est déposer plainte et demander justice, il y a deux solutions plus recommandées (partez vivre très loin ou tirez vous une balle).

    • Le 10 novembre 2015 à 13:32, par Béatrice

      Moi, je me tirerai une balle après.... Avant, je continuerai à me battre contre cette avocate qui n’a pas fait son boulot et qui m’a mise bien plus dans les "emmerdes" Je trouve innadmissible d’accepter un dossier auprès d’une cliente et puis de tout mettre aux oubliettes.... Mais le jour ou je me tirerai une balle dans la tête, je leur laisserai un courrier.... En tout cas je suis dégoutée de la justice Belge et des avocats auquels on accorde notre confiance pour être défendue et qui ne font rien.... Si je dois vendre le peu qu’il me reste pour me battre, je le ferai.... Mais je n’abandonnerai pas comme ça....

      • Le 21 novembre 2016 à 11:52, par jmdk

        bonjour, est ce possible de vous contacter, pour échanger nos expérience.
        Jean-Marie

      • Le 17 août 2016 à 00:26, par Philippine

        Il faudrait vraiment se mettre tous ensemble et se rebeller contre la justice et les avocats.

        On ne leur donne pas assez de moyens ? est ce une raison pour bâcler le travail ? pour oublier de lire les dossiers et de rendre néanmoins un jugement téméraire ?

      • Le 12 mai 2016 à 21:12, par TRABUT

        Bonsoir,
        Comment vous en êtes vous sortis ?
        C’est un vrai panier de crabes, n’est-ce-pas ? Rassurez-vous (si on peut dire !), en France c’est idem ;
        Autrefois, l’avocat était appelé " Le Menteur", ce n’est pas pour rien. Mais maintenant on pourrait rajouter IRRESPONSABLES, SANS HONNEUR, SANS RIGUEUR et ...voleur... et tant d’autres
        Le problème est le "renvoi d’ascenseur", tu m’arranges sur cette affaire et je t’arranges sur la tienne ... et quand on a eu une oreille indiscrete et que l’on questionne sur ce qui vient d’être dit, on a en réponse : cela ne vous intéresse pas, Monsieur, c’est notre SALADE !...

      • Le 25 janvier 2016 à 00:56, par Carlos

        Bonjour Beatrice, voulez vous me contacter concernant votre affaire, moi aussi je suis victime d’un avocat et de juges ; je voudrais savoir si il y a de résultats positives à votre bataille et comment vous avez fait
        Merci
        0479080039

        • Le 5 octobre 2016 à 00:55, par Béa

          Non pour le moment rien.... Mais j’accumule de plus en plus de choses prouvant que la justice Belge est une belle arnaque. Je vais laisser une dernière chance a cette justice "pourrie" de me répondre, après cela, j’abandonne et je contacte les médias et les réseaux sociaux. Je commence aussi a me renseigner pour ouvrir une association de défense contre cette manière d’agir de la justice Belge et surtout des avocats. Je ne supporte plus de voir tous ces gens qui ont fait confiance, à des avocats, ainsi qu’a la justice Belge et qui ce retrouve dans une situation bien pire que s’ils avaient gérer leurs soucis seul....

        • Le 2 avril 2016 à 17:01, par Maligne Nicolas

          Bonjour à vous tous,je me retrouve dans le même cas que vous et très mal défendu par un avocat de renom ,il ne nous a jamais fait parvenir la moindre conclusion , il ne nous a jamais répondu au moindre courrier et nos remarques Et quand on était au tribunal il me disait de me taire , soit
          , disant que j ’était un sanguin !!!!,je ne savais pas que vouloir dire la vérité était considérée comme sanguine en entendant les mensonges des parties adverses . Maintenant avec son travail bâclé, je suis comdamner à payer des indemnités à des voyous assassins etc etc. Je recherche le moyen d ’attaquer cet avocat et tout le monde me répond que les loups ne se mangent pas entre -eux .je continuerai ma lutte pour la vérité, d ’ailleurs c’est se que j’ai dit à cet avocat que la différence entre lui et moi c’était l ’argent et là monsieur c’est choquer pour de soit disant propos injurieux. Enfin j ’en arrête là, et si vous créez une association qui pourraient nous défendre chacun,chacune je veux bien en faire PARTIE BAV NICOLAS MALIGIERI

  • Le 10 février 2015 à 13:01, par Nadine Goossens

    Eh bien...en plus de consulter d’autres sites, je viens de parcourir tous les commentaires de ce post, qui remontent à 2009 pour le premier.
    Cette expérience similaire vécue par de trop nombreux justiciables, dont moi, est tout de même troublante.

    Est ce que Pierre CORVILAIN, auteur de ce fil, fait remonter tous ces commentaires alarmants à une autorité de tutelle, ou est ce que le nombre de commentaires est seulement comptabilisé pour assurer une dimension au site ? Puis-je espérer une réponse ? Merci par avance.

    • Le 10 mars 2015 à 09:43, par Cecike

      Je le dit que j’aurais dû consulter ce site bien avant, avant d’être brisée et bafouée par une avocate qui n’a cessé de survoler mon dossier, et pour finir, de couvrir un de ses copains experts à mes dépends.
      que faire ? Écrire au bâtonnier ?

      • Le 5 octobre 2016 à 00:58, par Béa

        Ecrire au bâtonnier... C’est encore une magouille de la justice pour vous faire croire que votre plainte sera étudiée par quelqu’un de compétant... Moi, le bâtonnier m’a clairement dit " Je ne prendrai jamais une décision à l’encontre d’un avocat de mon barreau"... La tout est devenu bien clair pour moi.... Mais ça me pousse a aller de plus en plus loin pour voir jusqu’où ils peuvent aller....

  • Le 5 octobre 2014 à 23:03, par Tanguy

    Nous sommes nombreux à être victimes de cette profession...

    L’avocate censée me défendre lors de la séparation d’avec ma compagne n’envoie pas la citation et me donne de fausses excuses par écrit (ce qui est tout de même assez grave à mon sens). Je dois donc changer de conseil dans l’urgence.

    Je demande remboursement de la provision (elle n’a effectué aucun travail) versée mais l’avocate m’écrit que si je lui écrit encore elle me facturera les courriers envoyés !!!

    Je contacte donc le bâtonnier, et celui-ci m’envoie ch..r !!!!

    Pourtant, elle m’avait tenu de beaux discours lors du rendez-vous où je lui expliquais le cas, la corbeau : déontologie, respect du client et de la partie adverse, blablabla...

    Les promesses n’engagent que ceux qui y croient ! L’ordre c’est du vent pour ce qui concerne le grand public, la déontologie n’est respectée qu’entre avocats (on ne "tire" pas sur un confrère et, surtout, "pas de vague"), le client est le pigeon que l’on plume tant et mieux !

    Il y a certainement des exceptions à cela, peut être même nombreuses mais cela reste des exceptions.

    • Le 10 novembre 2015 à 13:33, par Béatrice

      J’ai le même soucis avec mon avocate... et je compte me battre jusqu’au bout pour ne plus qu’elle agisse de la sorte avec d’autre personnes....

    • Le 15 juillet 2015 à 14:02, par sitael

      Il ne faut pas baisser les bras ! Et c’est ce que je fais ! J’ai perdu 184 000 € rapport à plusieurs avocats en collusion contre moi . J’ai réussi à en faire condamner trois de Clermont-Ferrand plus un expert judiciaire . Tous des pourris ! Malheureusement les loups ne se mangent pas entre eux , alors la juge qui ne pouvait faire autrement les a condamnés mais ne les a pas fait payer. Bien entendu car leurs assurances sont les mêmes ,il ne faut donc pas les pénaliser, ça reviendrait à se tirer une balle dans le pied .....
      Tout a commencé par un sinistre sécheresse où en emmanche avec les assurances ( pot de vin oblige) plusieurs experts et avocats sans compter un artisan de même accabie, m’ont roulée dans la farine et ont fait trainer leurs missions respectives jusqu’aux prescriptions. Je les ai donc trainés en justice et comme je n’ai pas eu d’indemnités j’ai fait appel , mais mon dernier avocat s’est également fait acheter, tant et si bien qu’il n’a pas déposé mes conclusions devant le juge d’appel . Me voilà encore à la case départ, mais je ne compte pas m’en arrêter là !!!!!! La Justice est à l’image des ministres qui la représente !!!! Tous des vendus comme ils vendent notre France !!! Ne baissez pas les bras ! Déclarations à l’ordre des avocats , ensuite à SCB (société de Courtage des assurances) et assignations en responsabilité civile ! Ces gens ne sont pas intouchables et vont aussi aux toilettes chaque jour !!! Courage §§§§

    • Le 10 février 2015 à 12:45, par Nadine Goossens

      Bonjour Tanguy

      Je confirme qu’ils (elles) tiennent TOUJOURS de beaux discours lors du premier RDV ou entretien. Après...à défaut de tanguer, leur rhétorique évolue considérablement. Et gare aux "représailles" sur le client qui oserait demander des justifications.

    • Le 16 janvier 2015 à 02:35, par ptitanic

      mon épouse et moi vivons les mêmes déconvenues,

      nous souhaiterions rentrer en contact avec d’autres "victimes" ; l’union fait la force.

      • Le 20 janvier 2016 à 17:54, par monelle

        Bonsoir ;
        Avez-vous trouvé une association de défense de victime d’avocats dont vous êtes satisfaits, si vous voulez me répondre au 06 45 81 95 88

      • Le 19 novembre 2015 à 10:51, par Latifa

        Bonjour,

        Avez-vous réussi à trouver d’autres victimes ?
        Si oui, j’aimerais le savoir et adhérer à votre union.
        Merci

        • Le 10 février 2016 à 19:52, par emile

          Bonjour, je suis une autre victime mais il n’y a personne qui ma contacté en dehors d’une autre victime qui ma conseillé les services d’un avocat de Charleroi, je voudrais bien que c’est un avocat qui me contacte pour voir ce qu’il y a à faire.
          Est-il si difficile de créer une asbl pour lutter contre l’injustice ou il n’y a personne qui veut s’ unir pour se battre ?
          Je suis vraiment confus et déçu de cette Belgique ou la justice fonctionne a 2 vitesse.
          La "justice fais ce qu’elle veut, la police la même-chose et le politiciens du gouvernement il y a plus rien a dire.
          SVP contactez-moi sur +320479080039 ou sur mon email:emilegt29@gmail.com
          C’est URGENT

          • Le 1er septembre 2016 à 17:07, par jacky

            Bonjour,étant dans la même situation ou pire que vous a cause des avocats mal honnêtes ne respectant aucune règles et politesse envers son client ,nous pensons les trainer devant les tribunaux pour conflit d’intérêt et facturation injustifiables, aucune défense face à la partie adverse responsable,quand au bâtonnier ancien avocat n,ent parlons pas, j’ai rencontré beaucoup de personnes victimes et nous allons créer une association , alors vous qui êtes victimes rejoignez nous !nous avons fait une intervention filmé par les médias devant le barreau des avocats.

        • Le 20 janvier 2016 à 17:59, par monelle

          Bonsoir

          J’aimerai savoir si vous avez reçu des réponses à vôtre question, car je souh.aussi porter plainte contre des avocat et avoué qui m’ont fait payer alors qu’ils ont eu l’Aide Juridictionnelle totale.
          Merci de me répondre

      • Le 28 février 2015 à 22:23, par Anisa

        je viens moi aussi faire une triste experience de 2ans. Son attitude vraiment étonnante, indigne d’un bon avocat. Son manque de soutien,la pression, son manque d’intétêt et d’aplication dans mon dossier ont cré en moi une grande souffrance. Je voulais qu’il me donne des explications, rien a fait le mort donc je l’ai viré, chose qu’il n’a pas apprécié car je suis allée voir quelqu’un d’autre. Comment choissir le bon ????

      • Le 10 février 2015 à 12:49, par Nadine Goossens

        Oui, ceci pourrait se révéler judicieux. Mais comment faire ?

      • Le 30 janvier 2015 à 03:27, par adriano

        Je rajouterai que je n’est put etablire de contacte avec le liquidateur uniuement après avoir recue le document de la radiation de laffaire donc je soupçonne du vol car mon avocat me disait jpeut vous dire qu’il y en as pour de l’argent et c’est sûrement pour ca qu’il ne veut pas me rendre le dossier car enbplus j’ai un délai limiter pour faire appel

      • Le 30 janvier 2015 à 03:23, par adriano

        J’ai eu l’aide juridictionnelle 100%, mon avocat ne venait pas au audiences ne me prevenais pas de l’état d’avancement de la procedure ne me faisait parvenir aucuns documents l’entreprise a été placer sous liquidation judiciaire l’avocat n’as rien fait en me disant 6mois plus tard que c’est a moi de prendre contacte avec le liquidateur ce qui est absolument faux et de plus lorsque j’appellai le liquidateur je ne parvenait pas a l’avoir je n’ai toujours pas été licencier je n’ai donc pas pu pretendre a mon chômage, j’ai été en grave difficultes financière aujourd’hui encore je galère laffaire a commencé en 2013 et depuis peut je recois un courier des prud’hommes me disant que laffaire est radier je veut donc changer davocat mais je doit recuperer mon dossier pour ca et faire repartir laffaire celui ci me dit je vous repercuterais votre dossier quand j’aurai etablie les compte car ce n’est pas parce que vous navez pas dhonnoraire a payer que vous ne devez rien donc la s’en es trop

        • Le 10 février 2016 à 19:55, par emile

          Bonjour Adriano, voulez-vous m’eclairer comment vous avez fait et s’il est possible quel avocat vous avez pris ?
          merci
          Bav Emile
          +32/479/080039

    • Le 12 décembre 2014 à 10:53, par violette

      A quoi ca sert d’écrire sur ce site ? Y a t il des actions de prises pour éviter tous les abus ? Y a t il un suivi sérieux de votre part ?
      Suis à 35000 euros de frais d’avocats..et c’est pas terminé puisque visiblement la partie récalcitrante a TOUS LES DROITS
      Erreurs de procédure toujours facturées....j’ai engraissé la profession me suis ruinée
      Et là j’ai le choix entre le suicide ou abandonner mes gosses à leur père (ils ne veulent plus y aller) et partir à l’autre bout du monde pour oublier toutes cette merde.

    • Le 15 novembre 2014 à 14:10, par steeve clabots

      J’abonde dans votre sens , Cher Tanguy ,

      Ils ne font que se couvrir . Au début , on nous promet monts et merveilles mais le procès allant , l’enfumage du client se met en place . Il est bien certain que tous les avocats ne sont pas à mettre sur une liste noire , mais bons nombres se "foutent des petites gens" , y compris certains magistrats , d’ailleurs . Le copinage est de mise , plus dégoûtant qu’autre chose .

      Je finirais mon message en vous disant que personnellement , je ne peux plus voir un avocat car je me sens brisé , insulté ...

      Je vous souhaite beaucoup de courage .

  • Le 18 août 2014 à 13:31, par cheyenne

    Un avocat exerce sùr la ville de Bernay toutes sortes d’ abus de pouvoir et il est menaçant dès que les gens, ou du moins certains, n’ obéissent pas à ses desiderata d’ un autre siècle.
    En effet, il menace de tirer d’ un coup de fusil sur tout récalcitrant à son systeme.

  • Le 3 août 2014 à 16:30, par Steeve Clabots

    Justice Bonjour , je vois que je suis loin d’être seul à subir cette soi-disant "justice " . En effet , je viens d’être condamné à payer les honoraires de l’avocat adverse après avoir perdu en appel sous pro-déo .
    J’ai été sauvagement agressé par mon père , il y a plus de sept ans , qui à l’aide d’une fourche avait tenté de m’embrocher . M’étant défendu , il m’avait tout de même fracassé le coude gauche , le brisant net . Portant plainte contre moi pendant que j’étais aux urgences , il s’est fait passer pour l’agressé auprès de la police . Le procès débute donc en correctionnel , repports successifs d’audience
    Mon avocat se faisant représenter une fois sur deux par ses collaborateurs , on en arrive à un double acquittement comme résultat du procès de 2007 à 2013 . Le ministère publique interjète appel et me revoilà en cour d’appel en 2014 . Durant ce procès , tout est porté à charge contre moi , le juge allant même m’exclure du tribunal vu ma nervosité pourtant contenue vu que je me suis rendu compte que le collaborateur de mon avocat ( absent ) , discute avec l’avocat de la partie adverse ( avant , pendant et après l’audience ) . Donc , vous l’aurez compris , il y a magouille . Je contacte mon avocat par mail , aucune réponse et ce depuis un bail . Finalement vu que je ne reçois aucune réponse , je lui envoie un nouveau mail lui disant que j’enverrai une lettre au bâtonnier et là ... Il me répond en disant que je l’insulte et qu’il pourraît prendre des mesures légales si je continue à l’"ennuyer". Donc , la loi du silence est de mise dans ce milieu où la victime est coupable et le coupable bénit . Pour ma part , me voilà condamné , avec des séquelles physiques et psychologiques à vie . Sacrée " justice " , en effet ...

  • Le 31 janvier 2014 à 01:21, par Capitan

    Quand on se retrouve avec un avocat Prodeo qu’est ce qu’on peut espérer ?
    Rien !
    Il vous laissera tomber dès qu’il aura trouvé un peu de clientèle, j’ai eu le cas
    Et ces jeunes tout frais sortis de l’école se font les dents sur votre dossier, qu’ils ont de fortes chance de perdre face à un confrère plus aggueri.
    La justice est à deux vitesses dans ce pays, il n’y a de justice que pour les nantis qui peuvent s’offrir les service très coûteux d’un avocat, ou les grands criminels qui verront leur cause plaidée par des ténors en mal de pub !
    Comment changer d’avocat si vous êtes avec un prodeo ?
    Vous n’avez pas le choix.
    Dans l’arrondissement, j’ai voulu changer, mais il n’y en avait qu’une de disponible, depuis 8 ans elle traite un dossier de divorce sans arriver à quoi que ce soit et est d’une rare incompétence !
    Se plaindre ? A qui ?
    Les loups ne se mangent pas entre eux

    • Le 21 juin 2014 à 15:57, par enziona1

      tout à fait d’accord avec vous . Mon avocate ne sait que me faire des reproches et discuter avec la partie adverse alors qu’il s’agit de faits concernant un père indigne. je ne sais plus vers qui me tourner, ils se mettent tous d’accord entre eux et vous jugent (c’est un comble)

    • Le 4 février 2014 à 17:08, par Gio

      J’ai eu moi, a faire à un avocat d’une déontologie à se frapper la tête au mur tant elle défaillante et Honteuse de la part d’un avocat.
      En plus de l’affaire pour laquelle je lui avait demandé d’intervenir, il à intenté une action en justice en mon nom sans mon autorisation, me réclame des honoraires contraires au contrat signé et afin de s’assurer de pouvoir prélever les montants qu’il veut sur un dossier d’accident de travail, il fait saisir la totalité de ce qui devrait m’être versé.
      Tout cela en se basant sur des calculs qui sont le reflet de son immagination car il a beaucoup de mal à me transmettre le jugement rendu. Jugement qui me permettrait de calculer au plus juste ses honoraires. Enfin, j’en passe, mais là j’ai décidé d’aller devant le bâtonnier, et si cela ne suffit pas, je déposerai plainte à l’ordre de l’avocat.
      Lorsqu’on a besoin de prendre un avocat, il faudrait peut-être en prendre un deuxième pour se défendre contre le premier. Les avocats ne devraient pouvoir réclamer d’honoraires que s’il gagnent une cause, et pour éviter les surprises, les montants devraient faire partie d’un tableau duquel ils ne pourraient déroger....

      • Le 21 juin 2014 à 16:01, par enziona1

        vous avez tout à fait raison, mon avocate est pareille et pour ce qui est de se faire remettre les pièces du dossier : cours toujours

  • Le 2 décembre 2013 à 13:57, par domi

    A ce jour je n’ai eu aucun droit d’accès à la justice devant le juge compétent en tant que plaignante dans un dossier pénal de l’urbanisme. En pro deo on vous dirige vers un juge de paix pour étouffer des manquements. En effet, des obligations négatives des autorités découlent des infractions qui perdurent et aucun avocat ne veut défendre ce genre de dossier en pro deo. S’abstenir selon moi c’est se rendre complice.

    Au final mes droits fondamentaux sont bafoués et je ne sais rien faire en raison de ma fortune comme dans un état totalitaire !

  • Le 17 octobre 2013 à 11:40, par Justice Volée

    Belgique
    Voilà plus d’un an que je n’ai plus vu ma fille, sa mère ne respecte pas le jugement et me harcèle, je viens de me faire saisir en juin, plus de 1.900€, tout ça en cause de l’avocat désigné en mai 2012 et qui n’a jamais rien fait malgré mes demandes explicites. L’avocate doublement désignée cette année pour ma fille et la saisie se déclare incompétente pour la saisie et ne donne plus signe de vie depuis 2 mois, les avocats contactés pour la remplacer refusent mon dossier en prodeo et le BAJ me réclame une nouvelle demande pour changer. Or j’avais eu la désignation suite à la saisie totale de mes revenus (faute aussi de l’huissier !) de sorte que maintenant que je perçois à nouveau, je ne suis plus dans les conditions de l’aide juridique et on me dit en plus que "les délais de contestation sont dépassés" ! Facile, voici 4 mois de la saisie que je me débat pour avoir déjà un défenseur (dossier de demande, vacances, grève BAJ de rentrée, mauvaise foi de tous à répondre et faisant trainer...)

    Voilà 6 semaines que je proteste auprès du bâtonnier qui couvre déjà le premier avocat et qui ne fait rien, je me suis adressé partout, Conseil de Discipline, OBFG, presse et même la Ligue des Droits de l’Homme avec l’idée de déposer un recours devant la CEDH contre la Belgique.

    Rejoignez et partagez vos expériences sur la page "Justice Volée" sur Facebook et essayons d’unir nos forces face à ces "malfrats" !

    • Le 12 février 2016 à 11:27, par Dji

      La page FB en question semble désertée depuis plusieurs mois ? :-(
      Elle fait aussi état de nombreuses fautes d’orthographe, ce qui me fait douter de son sérieux.

  • Le 13 juillet 2013 à 10:28, par GRUSZKA

    Bonjour, je réside également en Guadeloupe et j’ai également rencontré des problèmes avec mes affaires contre le rectorat. L’avocat que j’avais retenu, après en avoir consulté deux autres, a tenté de dépasser le délai de dépôt de plainte que je voulais déposer contre le recteur. Il a fallu que je dépose moi-même plainte puis que je suive son avancée, car elle avait mystérieusement disparu, en écrivant au Procureur Général de la Cour d’Appel de Basse Terre.
    Cette plainte est désormais en cours d’instruction.
    Sans arrêt les avocats nous serinent avec une Justice Coloniale mais que font les avocats quand on dénonce des comportements inadmissibles de hauts fonctionnaires guadeloupéens ? Il fuient.
    Il y a un système mafieux en Guadeloupe aussi pitoyable qu’en Corse.

  • Le 10 novembre 2012 à 08:17, par cath

    bonjour, je viens de lire l’article de Maître Corvilain sur la responsabilité de l’avocat et plainte au batonnier.
    cet article me rassure mais les commentaires me déroutent...
    j’ai contacté le batonnier pour dénoncer un fait grave mettant en cause la responsabilité de l’avocat. celui-ci a omis de faire valoir un article (442 bis) en chambre du conseil ; résultat : mandat d’arrêt confirmé. malgré cette erreur, je reste convaincue que la chambre du conseil a également des responsabilités. n’est-elle pas là pour vérifier la validité d’un mandat d’arrêt ?
    Bref, je n’ai pas réagi à temps et 5 ans sont passés. j’ai malgré tout, gardé confiance en mon avocat même si cette erreur a été lourde de conséquences...
    5 ans après, ce même avocat laisse "passer" la date de prescription, là, c’en est trop !
    dans un courrier, je lui fais par de ma déception et souligne son erreur.
    réponse : elle prendra ses responsabilités via son RC.
    je précise que je me défends seule. courrier au batonnier, j’attends la réponse.
    je reste néanmoins confiante et j’espère que cette situation sera, avant tout, réglée à l’amiable. pas envie de trainer mon avocat devant un conseil de discipline !

    • Le 25 mars 2013 à 23:06, par tiguisson

      Bonsoir,
      Vraiment pas facile quand l’avocat joue son " jeu". Face au client, l’avocat c’est "Le pot de fer contre le pot de terre". Il est au fait des rouages de la justice, peu honnête, il en profite.
      Je recherche un avocat hors du barreau, mais pouvant intervenir en Guadeloupe.
      J’ai l’intention de porter plainte contre un avocat du barreau pour (Manquement ou tromperie).
      Le motif, voila bientôt cinq années que j’aie confié mon dossier à cet avocat en vue d’assignation au tribunal de grande instance de Pointe-à-pitre. S’agissant de régler une affaire de prescription acquisitive.
      J’ai reçu une promesse verbale de sa part, mais sans aucun effet. En dépit des honoraires payés.

  • Le 21 octobre 2012 à 19:48, par es sentiel

    Le 21 octobre 2012 par es sentiel

    Que l’on perde ou que l’on gagne, il faut déposer plaintre contre toutes anomalies.
    Osons espérer que les plaintes s’accumant le conseil de l’ordre s’en inquiètera .
    Ces plaintes devraient figurer dans un listing accessible à tous .
    J’ai pour ma part fait les frais de mensonges de l’avocat .

    "Il est plus facile de s’arranger avec sa mauvaise conscience qu’avec sa mauvaise réputation." - Friedrich Nietzsche

  • Le 24 mai 2011 à 17:49, par De Puydt E.

    "il convient également de souligner que l’avocat contre lequel une plainte a été déposée a un devoir de sincérité à l’égard de son bâtonnier et de l’enquêteur éventuellement désigné par celui-ci"... .

    L’on croit vraiment en Saint-Nicolas ou du moins l’on joue le jeu de faire croire ... .

    Un bâtonnier dans TRES peu de cas est objectif et traite les plaintes correctement. En général il couvre son confrère... .

    Foutaise absolue donc cette procédure. Allez directement au but : tribunal de première instance sans passer par le cantonnier... ou est-ce le chansonnier...?

  • Le 30 mai 2010 à 17:13, par KOULOS Kosta

    Bonjour, je reviens sur le pt. 2 de votre article : « l’avocat n’est pas aux ordres de son client et se doit de refuser toute intervention qui lui ferait méconnaître son devoir de loyauté » ; Pour rappel, la définition de la loyauté est : Fidélité manifestée par la conduite aux engagements pris, au respect des règles de l’honneur et de la probité. Pour quelle raison, l’avocat, qui a reçu une provision pour faire valoir les droits et défendre les intérêts de son client contre des avocats corrompus, peut mettre fin à son intervention si son client ne se range pas à son avis (sciemment erroné) ? Pour quelle raison, certains Bâtonniers protègent-ils certains de leurs Confrères qui ont incontestablement manqué à leurs devoirs malgré les provisions reçues ? Le Code de déontologie de l’avocat est-il un mirage ?

    • Le 21 novembre 2015 à 09:34, par ninifel

      Je partage ce problème. Je déplore que les Batonniers concernés laissent faire sans jamais redresser un peu les choses préventivement alors que c’est possible s’ils le veulent avec le Code de déontologie. Le " libéralisme" excessif dans ce métier augmente lui-même volontairement le nombre de procès sans fin qui encombrent les Tribunaux. Les magistrats jouent le jeu. Et ce système judiciaire demande actuellement un financement supplémentaire del’Etat ( reportage Devoir d’enquête sur la Une) ! Le citoyen , lui n’y gagne rien.

      C’est l’inverse d’un système de Justice efficace, qui lui, ferait de réelles économies à l’Etat.

      Je considère qu’il s’agit d’un dysfontionnement judiciaire.

    • Le 15 octobre 2013 à 04:06, par aboude

      bonne réponse à certains avocats pilleurs. où sont les lois pour mettre ces avocats hors jeu. Ils ont crée un système mafieux dans notre pays. Il faut crier haut et fort pour les remettre à l’ordre ou trouver un système pour s’en passer de ces bandes qui ne font que remplir leur poches sans faire convenablement leur travail.

  • Le 28 avril 2010 à 11:35, par VAN LIERDE FREDERIQUE

    Bonjour à vous tous,
    Je découvre ce site et même si je sais qu’il ne réparera pas toutes les injustices que j’ai vécues, cela me fait le plus grand bien de pouvoir enfin m’exprimer. Je comprends le désarroi des personnes qui se sentent dupées par LE POUVOIR de la Justice. Il devrait exister une sorte de Commission de Justice Générale vérifiant la bonne attitude des Juges, Bâteliers et avocats et donc, du respect des droits des personnes en procédure. Mes expériences avec la Justice et les avocats m’ont largement démontrées qu’il faut avoir de l’argent et des "connaissances" voire du pouvoir pour avoir droit à cette Justice. Nombre de débats pourraient être ouverts sur son fonctionnement trop souvent ANORMAL !

  • Le 18 mars 2010 à 22:10, par Ingeveld Aimée

    Bonjour,
    Aux prises avec le bâtonnier de l’Ordre des avocats qui reçoit son "confrère" accusé par moi de malversations et l’écoute, mais refuse de me recevoir pour défendre mon point de vue ...le bâtonnier refuse simplement de ne pas passer le dossier aux membres du Conseil de l’Ordre et m’envoie au pénal avec ce dossier.

    J’ai donné toutes les preuves concernant l’accusation portée contre l’avocat, mais le bâtonnier le protège.
    Ai-je un recours contre le bâtonnier ?
    Je ne laisserai pas passer cette faute d’avocat qui prête ses connaissances des lois pour les contourner moyennant monnaie ....
    Je tenais à le souligner, car marre de voir les "petits" écrasés par l’argent, le protectionnisme et la mauvaise foi !

  • Le 10 janvier 2010 à 14:10

    Même si des fois je ne suis pas toujours d’accord avec tous les articles que l’on peut-y trouver, je tenais à vous remercier pour votre formidable site.

    Merci pour ton article et bonne année à toutes et à tous !

    Mario de Jeux de mario & Jogos de mario

  • Le 30 décembre 2009 à 00:57, par KOULOS Kosta

    Quant l’avocat du client est une éminente personne, Docteur en Droit, Licencié en Criminologie et ancien Bâtonnier de surcroît, malgré ses fautes lourdes évidentes, il est toujours protégé par ses Confrères ! Je me bats depuis des années pour faire valoir mes droits, malgré mes plaintes fondées, dont une avec Constitution de Partie Civile et cinq autres chez des Bâtonniers, j’attends toujours les suites ?
    Le Code de déontologie qui est constitué de règles supposées strictes et précises a été violé quasiment par tous les avocats que j’ai consultés, sans aucune gêne, est-ce normal ?

  • Le 24 décembre 2009 à 10:55, par anne-Marie reynders

    Parfois on ne peut pas obtenir ce que l’on veut et on a besoin d’une ’tête’ à foudroyer. C’est de l’impuissance face à un pouvoir plus fort. L’avocat n’est pas toujours en cause. Pour Fortis, nous ne savons pas tout je suppose et pour une fois les "petits" n’ont pas perdu leur maigre avoir. C’est dur pour ceux qui comptaient sur de grosses sommes mais c’est une bénédiction pour ceux qui n’en avaient que très peu.Je pense que la différence entre les deux reste toujours au même niveau même si l’un a perdu beaucoup de sous. Dommage pour eux. D’un coup ils se sentent vulnérable, impuissant et ça......difficile à accepter.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.