Comment adopter un enfant belge en Belgique ? Pour protéger l’enfant, la Justice a aussi son mot à dire

15 janvier 2018

Une maman biologique souhaitait l’adoption de son bébé par d’autres futurs parents.
Un couple avait réalisé les premières démarches obligatoires pour réaliser une adoption auprès du Service Adoptie-huis.
Quelques jours après sa naissance, ce bébé est arrivé chez ses candidats parents adoptifs. Il a trois mois quand, comme le veut la loi, la mère biologique consent officiellement à son adoption devant un notaire. Quelques mois plus tard, elle change d’avis : elle ne veut plus faire adopter son fils. Le couple qui se croyait bien « parents adoptifs » doit lui laisser le petit garçon.
Ainsi en a décidé le tribunal de la famille d’Anvers et son jugement a été confirmé en appel.
Comment expliquer cette situation ?

Suite dans Questions-Justice...

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document

Avec le soutien de la Caisse de prévoyance des avocats, des huissiers de justice et des autres indépendants
Pour placer ici votre logo, contactez-nous