Droit au silence oui. Droit de mentir, non

15 décembre 2017

En Belgique, à la différence de ce qui se passe dans les films américains, aucun prévenu ne doit jamais jurer " de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité ".
Les Belges auraient-ils donc le droit de mentir à la justice ?

suite...

Votre point de vue

  • adrienne Gerin
    adrienne Gerin Le 16 décembre 2017 à 16:05

    C’est du vécu devant la Cour D’Assise,oui les inculpés ne sont pas obligés de dire la vérité en Belgique.
    Je suis dégoûtée de la façon dont la justice est rendue en Belgique .Un contrat sur la tête d’une personne, il n’y a pas de preuve malgré que le tueur dit avoir reçu de l’argent donc résultat et que le commanditaire avoue avoir demandé une protection donc avoir payé pour cela. Conclusion : inculpé relaxé au bénéfice du doute....Connaissez vous un coupable qui donne une facture pour un contrat sur la tête d’une victime ???Si oui ,vous seriez gentil de m’en informer car pour moi ,je n’ai jamais vu cela.

  • Gisèle Tordoir
    Gisèle Tordoir Le 23 décembre 2017 à 16:55

    Croyez-en mon expérience, c’est du vécu : bien sûr que le mensonge est un droit pour certain(s). Ne dit-on pas "Mentez, mentez...Il en restera toujours quelque chose..."Comme l’a écrit Nadine Goossens, cela pourrait dépendre du C.V. du menteur. D’où cela viendrait-il ? Le virus serait-il à ce point contagieux, du fait d’avoir tant lu et/ou entendu de mensonges ?

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document

Avec le soutien de la Caisse de prévoyance des avocats, des huissiers de justice et des autres indépendants
Pour placer ici votre logo, contactez-nous