En justice, la perpétuité, ce n’est pas " pour toujours " !

19 mars 2018

Un homme vient d’être condamné à la prison à perpétuité par la Cour d’assises d’Arlon. Il est également mis à la disposition du tribunal d’application des peines. " À perpétuité " signifie " à l’infini ", " pour toujours ". Une mise à disposition du tribunal d’application des peines ne peut intervenir qu’après la fin de la peine. Comment ces deux décisions peuvent-elles être prises ensemble ?
Nous avons demandé à Jean-François Funck, juge au tribunal d’application des peines, de nous éclairer.

Suite dans Questions-Justice...

Votre point de vue

  • Nadine
    Nadine Le 9 mars 2018 à 11:50

    "Lire la suite de l’article"

    On la lit où la suite de l’ARTICLE ? ...suite dans "question-justice"
    Mais du côté de question-justice il n’y a rien.

    En clair tout dépend de la valeur des mots. Sauf erreur de ma part, Dutroux aussi avait été condamné à la perpète. Sauf que ses victimes ont pris définitivement à perpétuité sans qu’un juge d’application des peines ne puisse reconsidérer leur "peine".

  • Gisèle Tordoir
    Gisèle Tordoir Le 12 mars 2018 à 15:52

    En effet, il doit sans doute s’agir d’un article fantôme ou alors écrit à l’encre sympathique...Sous l’action de quel réactif ou de quelle chaleur, la trace invisible apparaîtra-t-elle ? Et, du même coup, l’article deviendra-t-il lisible ?

  • Nadine
    Nadine Le 13 mars 2018 à 12:04

    Chaleur ... chaleur ?

    On peut faire feu de tous bois. Juste que dans dans le feu de l’action ...

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document

Avec le soutien de la Caisse de prévoyance des avocats, des huissiers de justice et des autres indépendants
Pour placer ici votre logo, contactez-nous