La « garde à vue » allongée de 24 à 48 heures

15 février 2018

Même si la notion de " garde à vue " n’existe pas en droit belge, citoyens et médias belges utilisent facilement ce terme pour parler d’une arrestation judiciaire.
Il s’agit donc de la période pendant laquelle une personne, soupçonnée d’une infraction, peut être arrêtée par la police et privée de sa liberté. Il est renvoyé sur ce point à l’article " La ’garde à vue’, quand, comment, pourquoi ? " publié sur Questions-Justice le 20 mars 2017.
Cette période, comme l’avait prévu la Constitution belge, était limitée à 24 heures. Depuis le 29 novembre 2017 et la modification de plusieurs lois et de la Constitution, ce délai est passé à 48 heures.

Suite sur Questions-Justice.be...

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document

Avec le soutien de la Caisse de prévoyance des avocats, des huissiers de justice et des autres indépendants
Pour placer ici votre logo, contactez-nous