« Ni juge, ni soumise », ni tout à fait la justice...

1er mars 2018

Le film « Ni juge, ni soumise » est sorti sur les grands écrans et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il fait parler de lui. Au sein de notre rédaction aussi, les avis sont partagés, et il nous a semblé important de vous exposer nos réserves.

Suite dans Questions-Justice...

Votre point de vue

  • Nadine
    Nadine Le 7 mars 2018 à 17:36

    Il est indiscutable que la juge Anne GRUWEZ est une personnalité amplement médiatisée et que les feux de la rampe projettent des éclairages éblouissants.
    Je trouve néanmoins sa fonction d’actrice dans ce tournage assez troublante voire dérangeante eu égard à la fonction de juge qui impose discrétion et sagesse.

    En cours depuis des dizaines d’années, il ne peut avoir échappé aux lecteurs et commentateurs que quand une profession est déconsidérée - quelles que soient les causes - des séries télévisées, plus ou moins bien inspirées et crédibles, abreuvent les soirées familiales afin de suggérer une autre fresque que l’image dégradée véhiculée par le public.
    Après un casting de circonstance, les rôles sont alors attribués et interprétés par des acteurs et actrices payés pour ce faire. Mais c’est du cinéma. Un miroir aux alouettes.

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document

Avec le soutien de la Caisse de prévoyance des avocats, des huissiers de justice et des autres indépendants
Pour placer ici votre logo, contactez-nous