Porter le voile au palais de justice ? Oui, parfois…

5 octobre 2018

Le frère de Madame Lachiri ayant été tué, celle-ci était partie civile lors du procès du prévenu. En 2007, il avait été renvoyé devant le tribunal correctionnel « pour coups et blessures volontaires prémédités ayant entrainé la mort sans intention de la donner ».

Suite dans Questions-Justice...

Votre point de vue

  • Amandine
    Amandine Le 7 octobre 2018 à 20:29

    Il semble que la CEDH ait déjà jugé de manière semblable dans l’affaire Hamidovic c. Bosnie Herzégovine, où elle aurait sanctionné pour les mêmes motifs la décision de juges bosniaques qui avaient condamné pour outrage à magistrat un témoin qui s’était présenté au tribunal porteur d’une calotte islamique et avait refusé de l’ôter à la demande du président.
    http://libertescheries.blogspot.com/2018/09/la-neutralite-dans-le-pretoire.html

    Cet arrêt pourrait-il faire jurisprudence en faveur des adeptes de convictions religieuses autres que l’Islam, ainsi qu’en faveur des adeptes de convictions politiques ou syndicales, s’ils en venaient à vouloir eux aussi manifester leurs convictions en salle d’audience ?

Votre message

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajouter un document

Avec le soutien de la Caisse de prévoyance des avocats, des huissiers de justice et des autres indépendants
Pour placer ici votre logo, contactez-nous